Janichon-couverture-ile-bleue-portrait

Où l’on apprend que Gérard Janichon est un écrivain qui sait mélanger les genres. Son écriture revêt de multiples facettes. Il parle de la mer et des voyages magnifiquement. Mais ce livre nous permet de découvrir l’écrivain au travers de cinq nouvelles atypiques qui nous dévoilent la sensibilité de l’homme et le poète qu’il a toujours été. Bien sur, ces nouvelles sont empreintes de sel marin, de brise du large et d’escales inattendues. Les rencontres, l’amitié, la solitude, l’amour, la découverte, sont au cœur de ce livre qu’il a choisi d’appeler « L’île bleue ». On est tenté d’y voir, le bleu du ciel et de la mer, mais transparait aux fils des lignes, les bleus de la vie et de l’âme, le besoin de se projeter dans un imaginaire poétique. Jean Louis Pélissier

Résumé du livre

Durant les années qui ont suivi ses navigations exception­nelles, Gérard Janichon n’a cessé d’écrire. Ses livres histo­riques ou autobiographiques ont connu un succès retentis­sant. Mais. comme tout artiste digne de ce nom, il a cultivé pendant ce temps un merveilleux jardin secret, inédit. Un simple tiroir d’écrivain, rempli de feuillets nés de l’inspira­tion pure, de l’imagination brute. Juste des histoires de mer et d’hommes libres, sans les rayures que grave parfois dans les récits l’érosion des jours.
Les cinq nouvelles de cet ouvrage ont été écrites avec élan, au rythme des vagues. Cinq histoires pleines de départs, d’escales, de rencontres et de rêves. Une lecture qui fait ou­blier le temps et le bruit du quotidien. Un univers marin où les mots s’envolent comme les goélands, conjuguant dans leur essor des arabesques sublimes pour saisir sous le meilleur angle l’éclat d’un sillage, un morceau de vie sur l’océan.

Texte, quatrième de couverture, LN EDITIONS.

Extrait

Il sortit sur le pont et aperçut Rachid à l’avant du bateau, agenouillé sur son tapis de prière, tourné vers le soleil levant qui grignotait l’horizon en projetant une lumière écarlate sur la mer. Aucune trace de Margot. Il se mit à trembler de tous ses membres et avança lentement jusqu’à Rachid. Ils se regardèrent. Pierre s’assit en tailleur près de lui et posa ses mains sur celles de l’Oriental. Il se demanda si la mer savait recevoir les prières des hommes et si les clapots millénaires pouvaient bercer leurs âmes meurtries.Ses yeux se fermèrent et il dormit. »

Extrait L’Île Bleue, LN Editions, 1993, page 57

Etrave de bateau au lever de soleil
L’ondine

Gérard Janichon

Né à Kasba-Tabla, au Maroc, en 1945, Gérard Janichon est célèbre pour avoir bouclé, à bord de Damien – un cotre en bois de 10 mètres – et en compagnie de Jérôme Poncet, un tour du monde en quatre ans et 55 000 milles. Pendant vingt ans, Gérard Janichon a écumé les océans.

Damien restauré à LaRochelle.
Gérard Janichon


Outre des missions et des reportages dans l’Arctique, en Amérique du Nord, au Rwanda, à Mayotte et à la Réunion ainsi qu’une traversée en avion monomoteur de la France aux États-Unis, Gérard Janichon a gardé intact son goût pour la mer. Il a ainsi toujours continué à naviguer en équipage ou en solitaire.
Gérard Janichon a collaboré à de nombreuses revues de mer ou de voyage, françaises (Voiles et voiliers, Loisirs nautiques, Grands reportages, etc.) et étrangères (Sail, National Geographic). De nombreux prix littéraires sont venus récompenser ses ouvrages traduits dans plusieurs langues. Visitez son site.

L'aventure de Damien le bateau mythique de Poncelet et Janichon.
Gérard Janichon
Jean Louis Pélissier est l'auteur des deux romans "Sabiduria, l'île de la sagesse" et "Te Pito Kura, l'île de lumière" parus chez Les Éditions Sydney Laurent.

Laisser un commentaire