TE PITO KURA l’île de lumière

Extraits à lire
GRACIEUSEMENT

Moai, statues Ile de paques et guerrier au coucher du soleil.
Bord de mer avec pierres rondes Te Pito Kura.
Vue d'avion Ile de Pâques.

Alejandro ajouta qu’il existait sur l’île de Pâques de nombreuses autres légendes telle celle de « l’homme oiseau, Tangata Manu ». Ce récit me laissa perplexe, moi qui ne croyais en aucune divinité ! Y avait-il sur cette île des mystères ancestraux, des légendes maléfiques, des rituels inavoués ? Que représentaient ces statues de pierre en grand nombre appelées par Antonio « Moaï » ? Autant d’interrogations, autant de questions que je souhaitais poser à Alejandro.
Malheureusement, son esprit vagabond avait disparu et survolait déjà à cet instant d’autres vagues bleues lamées de mauve sous la lune, créant un facétieux sillon d’argent auréolé d’écume…

Pour lui les symboles étaient omniprésents dans la culture rapanui : les Moaï immobiles et silencieux aux dos sculptés d’éléments de vie, les tablettes de bois de santal avec ses écrits « rongo-rongo », les statuettes en toromiro, les tatouages des ancêtres et les peintures des corps considérés comme le destinataire du mana divin. Matakiterani était une île de culture ancestrale oubliée avec la disparition des anciens emportant avec eux la signification des symboles toujours présents de Rapa Nui.

C’est avant l’aube dans la semi-pénombre que je reprends la route. Dans quelques heures l’endroit sera fréquenté par de nombreux visiteurs et je dois parcourir une vingtaine de kilomètres pour rejoindre le volcan Rana Kau. Ma progression se fait à travers la steppe entre la route longeant la côte et celle du centre de l’île.

Lettrine S couleur ivoire avec papillons et fleurs.
Portrait en couleur de Jean Louis Pélissier.

TE PITO KURA, l’ile de lumière

J’ai voulu écrire la suite de Sabiduria l’île de la sagesse, récit qui contait l’histoire de cet homme perdu dans un monde kafkaïen. Afin d’y échapper, il partait à la découverte d’une île où règnent la sagesse et le bien-être.

Te Pito Kura l’île de lumière est le « contre-pied » de cette première histoire. Je mets en scène un homme né sur Sabiduria. Il méconnaît tout ce qui caractérise l’absurdité de notre monde actuel. Il quitte son île et part à la recherche de son ami vers d’autres îles civilisées où sévissent la corruption, le pouvoir et l’argent. Il découvre cet univers qui lui est inconnu et très vite comprend que dans ce monde tout n’est qu’illusion et paraître.
Cette aventure lui permet de prendre la mesure de ce qu’est la « vraie vie ».

Signature manuscrite de Jean Louis Pélissier.
Jean Louis Pélissier

/ Auteur

ÉVÈNEMENTS À VENIR

Actualités

Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER

Soyez informé-e de nos actualités

Pour trouver les ouvrages de Jean Louis Pélissier, cliquez sur l'un des diffuseurs ci-dessous.

Partenaires & Distributeurs